Concevoir un site comme celui-ci avec WordPress.com
Commencer

Mémo centrale du larivot _ le terrain

Comment un terrain inconstructible permet la centrale EDF au fioul du larivot?

Mémo sur la centrale EDF _ 1°) LE TERRAIN
A°) En janvier 2017, la préfecture de Guyane a fait le porter à connaissance sur le TRI (territoire à risque important d’inondation) de notre région. Il existe 124 TRI hexagone et Dom.
La Deal devenue la DGTM a élaboré une doctrine sur l’application des règles en attendant l’approbation du plan de prévention des risques inondation.
La cartographie du TRI de Guyane place le terrain de la centrale EDF du Larivot en zone de submersion marine à forte probabilité, ce terrain devient donc inconstructible.
L’autorité environnementale, le CGEDD a clairement précisé dans son rapport que le terrain est inconstructible et que la DGTM devait appliquer sa propre doctrine.
La Deal a fait en juillet 2017 une superposition de la centrale avec les risques.
B°) Champ d’expansion des crues – le terrain d’assiette du projet est en bordure de la rivière de Cayenne, dans le lit majeur. La CAA de Marseille a précisé que le champ d’expansion des crues est à protéger ; la DGTM fait des formations à destination des
collectivités sur cette thématique.
C°) Zone humide Znieff – le terrain d’assiette du projet est entièrement dans la zone humide de la crique Fouillée ; cette zone est à protéger.
D°) SAR et son volet SMVM – le terrain d’assiette du projet est dans le schéma de mise en valeur de la mer qui n’admet que les activités ayant un lien direct avec la mer, ce n’est pas le cas d’une centrale électrique. Le Conseil d’Etat a précisé que la centrale EDF du Larivot n’était pas “préalablement prévue” dans le SMVM.
E°) L’Etat veut sortir la commune de Matoury des communes du littoral en déplaçant la limite territoriale de la mer sans qu’aucune étude scientifique ne vienne valider ce choix. En 2020, le Shom a placé la limite territoriale de la mer (LTM) au pont du Larivot donc Matoury est bien une commune du littoral et donc une partie de son territoire et le terrain de EDF sont bien dans le SMVM.
F°) EDF a décidé de ne plus construire à Dégrad des Cannes-Rémire mais au Larivot à Matoury, une délibération de février 2017 de la CTG valide ce choix. En septembre 2017, EDF devient propriétaire en achetant les actions de la société qui détenait le foncier.
A aucun moment, les conseils d’un notaire dans le cadre de l’achat d’un terrain n’ont été sollicités : ainsi PAS DE CERTIFICAT D’URBANISME qui aurait pu compromettre l’obtention du permis de construire.
G°) un rapport de l’autorité environnementale fait mention d’une demande de la préfecture pour soustraire le terrain de EDF du Larivot du TRI de Guyane ; le CGEDD a renvoyé vers son 1er rapport et l’élaboration (toujours en cours depuis + de 3 ans) du plan de prévention des risques inondation.

Ce dossier a-t-il été instruit? Si oui, pourquoi les éléments remontés aux décideurs n’ont pas permis un refus global de ce projet?

https://m.facebook.com/100064618127165/posts/pfbid02s4Rwk6zy7zkVnXQXL97WgFFe37s2THDyK86ZAjL7pUG6fPeL6AtzuBM4Fzfp5rq5l/?sfnsn=mo

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :